2012/01/15

3499 Un perpétuelle aurore boréale

C'est ton chaud vent solaire
Ce qui excite mes molécules
De lumière.

Et tu me fais resplendir
Comment si était mon être
Un ver luisant enflammé
Au milieu de l'obscurité.

J'illumine la moelle
De ta solitude:
Voici l'abîme
De notre relation.

Cette dépendance
Courtoisement
Métamorphosée
En va-et-vient,
En cède et serre,
En ouvre et ferme
Cercle et plus de cercles
Jusqu'à devenir
En rideaux et lacets
Transformés en spirales.

Tant que plus intense
Soit ton vent solaire
Plutôt rayonnant
Ce sera ma lumière.

A la fin de ce katún
Indéfectiblement
Nous serons
Ensembles
Un perpétuelle
Aurore boréale.
Publicar un comentario