2012/01/15

3488 Traqué par ton illusion

À l’heure actuelle,
Après automnes
Et plus d'automnes
Je me suis répété
Plus de mille fois,
Que je devrais finir
D'un seul coup
De faire le tour,
Renoncer à tenter
Attraper
Cette lévitant brin,
Cet imprenable reste,
Ton sourire changeant
Comment éthérée
Dissipant nuage.

Conjurer
Ce corps
Vieilli
Et par combustion
Spontanée
Éteindre
Cet suffoqué
Cœur.

Mais comment?

Si chaque battu, soufflement
Respiration,
Coup de pupilles,
Sensation,
Ils portent comme titre
De marque ton nom
Ils ont par destine
Ton sexe,
Ils sont attachés au rien
Qu’entoure ta nation.

Et bien que je veuille
Laisser tomber mes branches,
Mes feuilles, mes nids,
En cette nuit profonde
Je sens
Que je suis assiégé par tes baisers
Traqué par ton illusion.
Publicar un comentario